New Students
Application

PRESENTATION DE L’AXE 3 – LE MANAGEMENT COLLECTIF DES RISQUES

Responsable

Cécile GODÉ, Professeur des Universités, Université Lumière Lyon 2, Laboratoire COACTIS EA 4161

Présentation générale de l’Axe

Les collectifs de travail – tels que les équipes projet – représentent des ressources à exploiter pour les PME et ETI. Soumises à de fortes contraintes structurelles, financières et externes (environnement changeant et incertain), elles peuvent en effet s’appuyer sur leurs capacités d’identification et de gestion des risques. Au plus proche du terrain, non seulement les équipes « vivent » le risque au quotidien, mais sont également en mesure de l’anticiper et de développer des modes innovants de résolution des problèmes complexes auxquels elles sont confrontées. En cela, les collectifs de travail évoquent un facteur important de performance, capable de « faire remonter » les bonnes informations et meilleures pratiques de gestion des risques vers le niveau stratégique. Un tel levier d’action ne doit pas être négligé par les entreprises (Godé et al., 2015).

En adoptant cette perspective, les PME et ETI devront relever les deux principaux enjeux suivants :

(1)   Il s’agira d’une part de constituer, pérenniser et impliquer des collectifs de travail en mesure de mener à bien des projets dans un environnement à risques. Dans ce cadre, les équipes doivent être à la fois capables de respecter les procédures et normes en vigueur, mais aussi d’être flexibles et de savoir faire preuve d’adaptation, voire d’improvisation, face à des situations imprévues (Godé, 2015). De leur capacité à gérer les tensions entre fonctionnement régulé et accroissement soudain des risques dépendra la bonne réalisation du projet et, plus généralement, la performance de l’entreprise. Ce sont alors les questions de l’acquisition et du maintien des compétences et de l’intelligence collectives (Zara, 2004 ; Retour, 2005) qui sont posées. Les connaissances et savoir-faire possédés par les équipes, la façon dont leurs membres les exploitent, ainsi que le rôle joué par l’entreprise pour les soutenir apparaissent comme autant de points d’entrée essentiels pour penser le management collectif des risques.

(2)   Les PME et ETI devront d’autre part se pencher sur la question des systèmes d’information à mettre en œuvre pour soutenir efficacement de telles dynamiques de groupe. L’enjeu réside ici dans le choix, les modes d’introduction de la technologie et l’accompagnement des utilisateurs. Face à la multiplicité des systèmes proposés et à la dépendance aux éditeurs et intégrateurs, les entreprises peuvent en effet pâtir d’une asymétrie d’information importante. Celle-ci peut les conduire à adopter des technologies inadaptées, qui ne seront pas en mesure de soutenir efficacement le management collectif des risques. Comment les compétences et l’intelligence collectives peuvent-elles être traduites en termes technologiques ? Quels types de technologies peuvent soutenir les capacités d’anticipation, d’identification et de management collectif des risques ? Quels systèmes d’aide à la décision mettre en œuvre pour gérer collectivement les risques (Fang et Marle, 2012) ? Quelles sont les trajectoires d’usage de ce type de technologies ? Autant de questions auxquelles cet axe s’attachera à répondre.

Finalités générales de l’Axe

L’Axe 3 « Le management collectif des risques » de la chaire Management des Risques et de la Performance Collective s’appuiera sur des travaux d’ores et déjà entamés et qu’il s’agira d’éprouver et d’approfondir.

En particulier, la réflexion en termes d’acquisition des compétences et de l’intelligence collectives pour gérer les risques est bien avancée (Fromigué et al., 2015). L’objectif est de tester et modéliser les bénéfices d’un processus spécifique d’apprentissage collectif (le retour d’expérience « à chaud », ou en boucle courte) pour les équipes projet évoluant dans des environnements à risques (équipes géographiquement dispersées, multiculturelles, multi-projets, etc.).

Bibliographie indicative

Fang C. et Marle F. (2012), “A simulation-based risk network model for decision support in project risk management”, Decision Support Systems, 52, 3, 635-644.

Fromigué, A., Godé, C. et Picq, T. (2015), « Et si vous aussi, vous passiez en mode projet ? », Harvard Business Review France, http://www.hbrfrance.fr/chroniques-experts/2015/07/7478-et-si-vous-aussi-vous-passiez-en-mode-projet/, 2 juillet.

Godé C., Melkonian T. et Picq T. (2015), « Compétences et performance collectives en contextes extrêmes », Appel à contribution pour le numéro spécial de la Revue Française de Gestion.

Godé C. (2015), La coordination des équipes en environnement extrême : Pratiques de travail et usages technologiques en situation d’incertitude, ISTE Editions, Paris.

Retour D., (2005), « Le DRH de demain face au dossier compétences », Management & Avenir, 2, 4, 187-200.

Zara O. (2004), Le management de l’intelligence collective : Vers une nouvelle gouvernance, Edition Paris.